Accueil Soutien des professionnels par l’analyse de pratiques

Soutien des professionnels par l’analyse de pratiques

22 février 2018

L’objectif de cette prestation est d’accompagner les membres d’une équipe afin d’échanger sur leurs pratiques professionnelles réunies autour d’une même problématique (difficultés communes de métier dans des situations réelles de travail données).

ce que permet un groupe d’analyse de pratiques :

– identifier les difficultés rencontrées collectivement dans l’activité de travail en faisant notamment  émerger des controverses collectives sur les manières de faire pour affronter le réel. Les pratiques « professionnelles » sont ainsi discutées par le collectif de « professionnels »,

– d’autre part, améliorer la qualité de vie au travail et les performances associées, grâce à ces « réunions autour du métier ».  Ce dispositif se révèle être également un excellent moyen de lutter contre les risque de burn out et d’isolement professionnel.

Etapes de réalisation

Constitution des groupes sur la base du volontariat qui s’engagent à participer à l’ensemble des phases de la démarche.

3 séances d’analyse de 3 h des pratiques professionnelles par groupe, chaque groupe étant constitué de 8 personnes maximum pour permettre l’expression de chacun. Ces séances d’analyse de pratiques sont séparées chacune de 2 semaines pour permettre une élaboration collective et individuelle.

Phases de déroulement d’une séance-type :

– Avant chaque séance, il est demandé au groupe de professionnels de choisir une situation réelle de travail à analyser.

– Dans une première phase, les salariés décrivent les uns après les autres leurs façons de travailler et se confronter à la situation de travail analysée. Ils partagent leurs différentes manières de faire et d’être au travail et questionne leurs expériences passées.

– Dans une seconde phase, émerge un questionnement critique mutuel par les salariés en réaction à la verbalisation de pratiques de métier parfois divergentes. Les cadres habituels de perception du travail sont alors remis en question. Un nouveau cadre de perception collectif est en cours de construction qui traduit une nouvelle forme de pensée collective sur le travail.
Dans une dernière phase, le psychologue du travail propose au groupe une synthèse de la séance qu’il remet à la discussion collective.

Au fur et à mesure des séances, les pratiques professionnelles des agents s’enrichissent mutuellement. Un collectif de salariés basée sur des valeurs d’entraide et de cohésion professionnel se (re)construit.