Accueil Gérer la maladie

Gérer la maladie

14 février 2018

En cas de maladie d’un arrêt de travail valable, quelle est l’indemnisation d’un salarié après la réforme du calcul des indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) ?

Le salarié qui tombe malade est indemnisé par :
• la Sécurité sociale,
• la prévoyance complémentaire de l’entreprise (s’il y en a une)
• son employeur, pour le complément, si ce dernier a une obligation de maintien du salaire pendant la maladie.

Maintien de salaire, cela veut dire quoi ?
Tout salarié malade est assuré de percevoir une indemnisation légale versée par l’employeur qui complète les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale (IJSS) après un délai de carence de 7 jours (loi de modernisation sociale).
Le maintien de salaire n’est pas une subrogation. Vous pouvez être obligé de maintenir le salaire. Par contre, vous n’êtes jamais obligé à la subrogation (encaisser les IJSS à la place du salarié).

Les règles de calcul des IJSS maladie depuis le 1er janvier 2012
(calcul sur 365 jours)
Le salaire retenu en vue de déterminer le gain journalier de base servant à calculer les IJSS est limité à 1,8 du SMIC soit 2 566 € (auparavant, c’était le plafond SS !).
Montant maximal des IJSS en baisse :
• 1/730 de 1,8 SMIC pour les 30 premiers jours,
• 1/547,5 de 1,8 SMIC à compter du 31e jour d’arrêt de travail et pour les personnes ayant au moins 3 enfants à charge.