Accueil Evaluation de postes

Evaluation de postes

6 décembre 2018

Une méthode d’évaluation des postes de travail a pour objet de les comparer les uns par rapport aux autres afin d’en permettre le classement.

Pour rendre possible ces comparaisons, un langage commun à toutes les tâches faisant le contenu des postes est retenu.

La méthode s’assoit sur 3 rubriques :

– COTATIONS : c’est le nombre de points donnés à chaque critère
– POINTS : chaque critère a un poids relatif estimé en points variant en fonction de l’importance donnée à chaque critère par rapport à l’ensemble
– CRITERES : Notre méthode utilise 7 critères cohérents et interdépendants d’évaluation

Niveau de culture générale

Ce critère évalue l’expression orale, le degré de connaissance de l’actualité économique, technique, sociale et juridique etc…. le niveau d’ouverture, de curiosité, de connaissances générales sur le monde, le multilinguisme, la sensibilité
pluriculturelle etc…

Expérience professionnelle

Ce critère est la somme (minimum requis) des connaissances théoriques et pratiques exigées en technique et en gestion ainsi que de l’expérience professionnelle acquise.

Degré d’autonomie

Ce critère définit la marge d’autonomie du titulaire du poste et donc le degré de sa responsabilité par rapport aux résultats à atteindre et aux moyens à mettre en œuvre.
Le degré d’autonomie dépend :
– De la plus ou moins grande quantité des informations à traiter
– De la nature des contrôles opérés par le hiérarchique du titulaire du poste à priori ou a posteriori
– De l’importance du temps qui sépare la réalisation du travail du contrôle du résultat de celui-ci.

Complexité (technicité) des tâches

La complexité des tâches à assurer mesure le degré de variété des actes et opérations effectuées mais aussi leur technicité, la maîtrise d’une ou plusieurs disciplines, le degré d’innovation-adaptation du cadre répétitif aux situations passées apportant peu d’aide. Le critère évalue le degré d’exécution des tâches (de l’exécution complète à la conception entière).

Nature des liaisons internes et externes

Ce critère évalue le nombre de contacts internes/externes et le niveau de complexité de l’émission d’informations en interne ou à l’externe : un poste à des niveaux différents émet des informations à destination de sa hiérarchie, de ses clients « internes », de ses subordonnés et de ses clients « externes »

Encadrement

Ce critère complète le précédent car il prend en compte
– la liaison hiérarchique et d’autorité (le nombre de personnes à manager),
– le rôle de formation d’autrui
– la sécurité des personnes, des biens, des informations.

Conséquence des erreurs

Ce critère complète le critère d’autonomie et évalue le degré de conséquences des erreurs et de contrôle de réalisation. Un fort contrôle de réalisation interne aura pour effet une conséquence faible des erreurs
Un faible contrôle de réalisation aboutira à une forte conséquence des erreurs qu’elles soient matérielles, financières, humaines…

Principes d’évaluation :
– C’est le poste de travail et non les qualités ou compétences personnelles du titulaire du poste qui est évalué.
– Ce sont les activités factuelles qui sont analysées et non les intentions d’évolution
– Les niveaux de formation initiale et continue et les diplômes ne sont pas un paramètre de la qualification du travail