Le réflexe de Procuste

Brigand et criminel de l’Attique, Procuste voulait faire des hommes des soldats pour son armée mais il ne voulait voir qu’une tête. Chacun la même taille….

La tentation encore dans de nombreuses PME, consiste, au nom de l’égalité, à vouloir traiter les salariés de façon identique : les mêmes contrats, les mêmes horaires, les mêmes règles, les mêmes rémunérations. C’est ainsi que les augmentations de salaires sont négociées annuellement au même niveau pour chacun en s’efforçant de ne pas créer un trop grand écart entre les salaires.

Tout en reconnaissant la nécessité de créer un climat favorable au sein de l’entreprise, les plus méritants doivent être bien récompensés pour leurs réalisations. Tant que ces récompenses restent transparentes, objectives et équitables, elles doivent avoir pour effet d’inciter les autres salariés à obtenir des résultats aussi performants. On peut individualiser certains éléments tout en préservant la valeur de solidarité et d’équité collective.

A l’heure des fluctuations économiques et de la pénurie cruciale de certains postes sur le marché de l’emploi, l’entreprise veut fidéliser ses meilleurs collaborateurs. En matière de rémunération, intéressement, PEE, stocks options, participation, retraite par capitalisation possèdent des atouts certains de motivation. D’autres leviers : formation, autonomie, ambiance de travail, prise de responsabilités sont des éléments tout aussi importants.

L’entreprise du XXIe siècle doit avoir le courage du changement “passer du monde gris de l’indifférence au monde gai de la différence” tout en renforçant l’éthique fondamentale du respect de l’individu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>