Accueil Archives

Archives

La reprise d’activité sur la pension de retraite SS du retraité

Rien n’interdit à un retraité de travailler. En revanche en ce qui concerne son cumul emploi-retraite salarié, deux cas sont à distinguer :

Cas n°1 : Le salarié avait,

  • Atteint l’âge légal de départ à la retraite,
  • Rempli les droits à pension de retraite à taux plein,
  • Liquidé l’ensemble de ses retraites.

Si toutes ces conditions sont alors respectées le salarié peut reprendre une activité et cumuler intégralement sa pension de retraite et ses revenus salariés. Pour confirmation, il est conseillé au salarié d’appeler sa caisse de retraite.

Cas n°2 : Le salarié ne remplit pas les conditions du cas n°1

Le salarié peut bénéficier d’un cumul dans la limite d’un certain plafond de revenus.

Le plafond de revenus bruts à ne pas dépasser, qui prend en compte revenus professionnels et pensions de retraite, est le plus élevé des 2 montants suivants :

  • Soit 160% du Smic (2 397,55 € par mois en 2018),
  • Soit le dernier salaire d’activité perçu avant la liquidation des pensions.

Si ce plafond est dépassé, le montant de la pension de retraite sera réduit dans l’attente d’une régularisation des revenus d’activité, afin que le plafond ne soit plus dépassé.

Le montant de la réduction de la pension est égal au montant de dépassement du plafond.

Exemple : si le cumul emploi-retraite d’un salarié dépasse son plafond de 500 €, sa pension retraite subit une réduction de 500€ jusqu’à la rectification de ses revenus d’activité. La retraite n’est pas versée lorsque son montant est inférieur ou égal au montant de la réduction qui est applicable.

S’il y a une reprise d’activité auprès du dernier employeur, le cumul partiel des revenus et des retraites n’est possible qu’à partir du 7e mois suivant le départ à la retraite. Durant les 6 premiers mois, la retraite n’est pas versée.

Pour la retraite salarié liquidée depuis 2015, les cotisations retraite dans le cadre d’une reprise d’activité salarié ne permettent pas d’acquérir de nouveaux droits.

La reprise d’activité sur les régimes de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO du retraité

à noter : le cumul est illimité quand le retraité a bénéficié d’une retraite à taux plein ou a atteint l’âge du taux plein (67 ans pour les assurés nés à compter de 1955).

sinon le cumul n’est autorisé que si le total des retraites et du salaire de reprise d’activité est inférieur à l’un des plafonds suivants
– 160 % du SMIC
– dernier salaire d’activité
– salaire moyen des 10 dernières années d’activité pendant le salarié a cotisé à l’AGIRC-l’ARRCO
en cas de dépassement, le versement de la retraite complémentaire est suspendu.

Partir à 60 ans, c’est encore possible actuellement, mais sous certaines conditions.

L’âge minimal de départ à la retraite : reporté de 60 à 62 ans d’ici 2018

Cependant, le taux plein à 65 ans est maintenu pour:
• les assurés nés entre 1er juillet 1951 et 31 décembre 1955 qui ont eu ou élevé au moins trois enfants, dès lors qu’ils ont interrompu ou réduit leur activité pendant au moins un an dans les trois années suivant la naissance ;
• les personnes en situation de handicap ou ayant interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper d’un membre de leur famille handicapé.

La retraite se constitue avec
– la retraite de base (comptée en trimestres)
– la retraite complémentaire c’est-à-dire l’ARCCO et/ou l’AGIRC (compté en points)